Je suis toujours là !!

Bon, maintenant que j’ai un boulot, on va essayer de mettre des posts de manière plus régulière. Déjà que j’ai manqué la Saint Patrick, alors que j’aurais pu vous montrer deux petites bricoles…
Là, on va commencer par un petit truc que j’ai découvert sur la durée de vie des bijoux en pâte polymère. Vous vous souvenez de ce pendentif ?

Eh bien, j’ai eu la surprise de découvrir qu’après un marché cet été où il avait été exposé au soleil et à la chaleur, il avait éclairci :

Flagrant, non ? J’avais fait le mokume avec des encres pinata mélangées dans de la pâte polymère translucide. Celui-là est seulement poncé, poli et lustré, et la version vernie que j’avais faite n’a, elle, subi aucun éclaircissement. Il semblerait donc que l’encre pinata doit être protégée par un vernis, sinon elle se décolore. Déjà que la question de la qualités des apprêts métalliques me pose des problèmes et me fait m’arracher les cheveux, si en plus faut faire attention aux encres pinata…
Bon sinon, vous voulez sûrement voir de la nouveauté non ?
Alors voilà les bracelets breloques que je vous avais déjà montré, et que j’ai remonté avec de nouvelles breloques :

Et les boucles d’oreilles assorties aux fleurs turquoises :

Voilà, c’est tout. Comme d’habitude, à vous de me laisser vos commentaires, questions ou autres !
Bonne fin de week-end à toutes et tous !!!

+++
NdM

Série de pendentifs

Attention, aujourd’hui, long message…
Tout d’abord, mauvaise nouvelle (pour moi !) : ma Dremel m’a claqué dans les pattes Samedi après-midi, en plein milieu du polissage d’un bracelet. Heureusement dans mon malheur, elle est encore sous garantie pour un mois. Donc S.A.V. Lundi, et en réparation pour environ un mois. Ça va me sembler long !! M’enfin du coup, c’est l’occasion de tester la fiabilité des services offerts par Bosch-Dremel…
Ensuite, les réalisations de la semaine.

Ce sont les scalps de la première partie du Hidden Magic. Je les ai regroupés par couleurs, et appliqués sur un fond de pâte noire, puis découpés suivant ce que j’obtenais.
On a donc d’abord un montage classique sur Buna avec fermoir maison :

Ensuite un montage sur fil mémoire recouvert de Buna :

Puis un montage avec nœuds chinois et longueur réglable :

Et enfin, mon préféré, au départ une petite plaque, découpée pour faire deux pendentifs, que j’ai finalement monté ensemble. Je dois dire que je suis pas peu fière du montage, que j’ai mis du temps à trouver :

Les autres attendent dans la boîte à perles de trouver une idée de montage.
Au passage, résultats des tests de montage, trois petits trucs et astuces :
– j’ai dû repasser le 2ème pendentif au four après résinage. J’avais déjà essayé avec un autre pendentif dont la résine n’était pas prise : grosse erreur, ça bulle. Par contre, quand la résine est bien prise (4-5 jours pour plus de sûreté), ya aucun problème, la preuve.
– la colle dont je me sers (Super Glue-3 Control de Loctite, au passage) passe très bien au four, et je peux vous garantir que ça tient vraiment bien (meuh non vous voulez pas savoir jusqu’à quel poids je suis allée 😉 ).
– un truc que j’avais pourtant lu dans les livres de Donna Kato, mais que j’avais toujours zappé en pratique jusqu’à présent : une fois poncée, repasser la polymère au four. C’est flagrant pour le noir, qui a tendance à blanchir après ponçage ; vous le repassez au four (j’ai fait 30 mn à 110°C), et il est à nouveau tout noir tout propre nickel. C’est tout bête, mais c’est vraiment efficace.

Vous êtes toujours là ?
Bon alors pour finir, Taïga m’a décerné mon premier prix, alors je pouvais pas passer à côté. Une découverte blogesque récente, que je vous invite à aller visiter, c’est tout mimi ce qu’elle fait.


Alors à mon tour, 5 blogs :

Créa’Sof, qui fait des bijoux à tomber, encore plus beaux en vrai,
Jade, avec ses créations pleines de poésie,
Dedee, sa sorcière était renversante, le reste l’est aussi,
Remue-ménage, la pâte polymère en duo,
et enfin
Malou et Swimming Poulette, un autre duo tout aussi doué.

Voilà, je crois que là j’ai fini. Félicitations à celles qui sont arrivées jusqu’au bout.
Et la semaine prochaine je vous réserve une petite surprise.
Là je vous laisse, faut aller faire le barbecue…
Bonne soirée !!

+++
NdM

Tourner en rond

Eh oui, voilà la preuve :
Et les boucles d’oreilles assorties :
Des ronds, rien que des ronds, ça donne le tournis non ? =)

Bon, puis sinon, j’ai reçu de nouveaux livres :

J’en avais jamais reçu autant en une seule fois. Du coup, ya du boulot en perspective, mais faut pas être pressé, parce que je suis du genre à prendre mon temps… 😉

Et pour finir, j’avais pas répondu la dernière fois à Lætitia : je confirme, j’ai plusieurs de mes anciennes perles (parmi les premières, celles qui datent de 4-5 ans) qui ont été vernis avec le vernis Eberhard-Faber. Et parmi ces perles, certaines pelaient déjà pas longtemps après avoir été vernies, mais toutes celles qui me restent perdent leur vernis maintenant, de manière plus ou moins facile à rattraper : soit on peut gratter avec l’ongle (ou on ponce), soit on fout à la poubelle parce que c’est pas rattrapable (l’exemple des deux messages précédents).
Bon après, j’ai aussi des critiques à formuler pour le vernis Cléopâtre, mais ça sera pour un prochain message, où je pourrais vous parler des différentes finitions possibles

Sur ce, j’espère ne pas avoir été trop longue, et je vous souhaite une bonne semaine !

+++
NdM

Se mettre au vert

Je vous avais bien dit que j’essaierai dans une autre couleur :

Pas mal, non ?
Et du coup, avec les restes, en plus d’avoir fait le bracelet irlandais, j’ai fait ce petit pendentif :


Bon, et puis j’ai enfin fait mon deuxième hidden magic. Comme le lien Color Combo ne marche plus depuis que je l’ai donné, j’ai cette fois essayé le Color Scheme Designer pour bien choisir les couleurs, des couleurs avec des particules de micas.

Ce n’est que la moitié de la plaque, autant dire que vous allez en voir pendant un moment ! 😉

+++
NdM

Géométrie

Je me suis enfin essayée à une cane géométrique un peu complexe (quoique !), en utilisant pour la première fois Color Combos pour le choix des couleurs. Je voulais en faire des coussins pour le collier « un air sophistiqué » du livre de Cristalline :

Par contre, pour le montage, j’ai préféré utiliser de la queue de rat plutôt que d’enfiler des perles à facettes, et il m’a fallu beaucoup plus que 70 cm de fil pour faire le tour. Je dois dire que le tombé est vraiment très sympa !

Et comme je trouvais que la cane géométrique pouvait très bien être utilisée toute seule, je l’ai montée selon un collier vu ici chez Stef Créations :

J’adore !!

Et enfin, je vais vous demander votre avis. Je ne voulais pas jeter les bouts de la cane initiale, alors j’ai monté les tranches récupérées sur une torque :

Qu’en pensez-vous ? Je laisse comme ça, je démonte le triangle, ou je rajoute quelque chose ?
Vos avis seront les bienvenus, merci à vous !

Je vous souhaite une bonne fin de semaine, si possible moins frileuse qu’elle n’a commencé !

+++
NdM

Persévérer

J’aimais bien le rendu des perles vitrail que j’avais faites selon la méthode d’Edith Maccotta-Soffiati. Mais elles avaient fini par se fendiller, et ne pouvaient donc pas être utilisées dans des montages. Grâce aux gentils conseils de Créa’Sof, j’ai pu faire de nouveaux essais, et enfin les réussir :

Après quelques mois, elles n’ont toujours pas bougé. Pour les obtenir, j’ai remplacé la cire à dorer par de la poudre argent ou des Pearl’Ex, puis j’ai appliqué une couche de vernis Cléopâtre, puis une couche de peinture, et enfin trois couches de vernis, en laissant sécher correctement entre chaque couche. Je ne me lasse pas de ces perles, même si du coup elles sont assez longues à faire. Alors merci beaucoup à toi, Créa’Sof !
J’espère qu’elles vous plairont aussi.
A bientôt !

+++
NdM

Nettoyage de Printemps

Enfin d’été, puisque c’est officiellement son début, même si le ciel essaie de nous tromper par sa grisaille (je dirais même par sa noirceur…). Mais trêve de bavardages.
Toute fimoteuse a été ou sera confrontée au démontage de sa Machine A Pâte. Cela vient d’être mon cas. Ma MAP a commencé à grincer et à coincer à l’épaisseur 1. Je me suis dit que cela venait des rouages, et que j’allais devoir la démonter pour essayer de les graisser, et qu’avec un peu de chances ça passerait. Inquiète à l’idée de foirer la machine en la démontant, ou de ne pas la remonter comme il fallait, j’ai recherché quelques infos sur le net, mais j’avoue ne pas avoir trouver la réponse qui me convenait ; car on trouve des infos pour le nettoyage, mais pas pour le graissage. Alors autant vous faire profiter de l’expérience, on ne sait jamais…
La MAP a deux côtés (ah bon ? 😉 ) : un avec la manivelle, et l’autre avec le bouton de réglage de l’épaisseur. On conseille de dévisser côté manivelle pour nettoyer les lames des rouleaux. Après l’avoir fait, à mon sens, cela ne sert à rien : on démonte en 10 secondes pour mettre 10 heures à remonter le tout, alors qu’en retournant la MAP (dessous vers nous), et en passant la pointe d’un cure-dent en bois (ou une grosse aiguille, ou ce que vous avez sous la main qui y ressemble) entre le rouleau et la lame, on nettoie tout aussi bien. La preuve : j’avais jusqu’à présent toujours procédé de cette manière, et lorsque j’ai démonté, je n’avais quasiment pas de pâte à enlever. Alors que si on démonte, pour tout réaligner pour la remonter, on se fait autrement ch***, croyez-moi =).
C’est l’autre côté qui nous intéresse. On le dévisse sans problème, mais le bouton de réglage empèche d’enlever la plaque. Pour y arriver, il faut passer le plat d’un petit tournevis dans l’interstice que l’on voit sur le bouton. Cela se fait sans abîmer le bouton (je rassure les inquiètes), le capuchon part sans mal, et on a alors ceci :

Il suffit ensuite de dévisser, d’enlever le tout, et on se retrouve face à des rouages, ceux qui posent problème et font grincer la MAP. Papa-bricoleur m’a dit après examen, qu' »ils sont en acier à ferrer les ânes », autrement dit, c’est de la m****, et il n’est pas facile de les changer car ce ne sont pas des modèles standard, donc on ne les retrouve pas en magasin. On les graisse avec de la graisse à métaux. Je conseille, pour les machines neuves, de les graisser avant leur première utilisation, et ensuite, comme pour toutes les machines, de les graisser régulièrement. Après avoir fait cela, ma MAP ne grince plus, et cela va beaucoup mieux pour faire tourner la manivelle. Si j’avais su, je l’aurais fait beaucoup plus tôt…
Enfin, quelques conseils de montage-démontage. Cela ne sert à rien de dévisser le pied de la machine pour enlever les côtés, car ils sont chacun tenu par une vis (cf. le trou sur la photo, à côté du bouton). Si vraiment vous voulez dévisser le pied de la MAP (4 vis = 2 de chaque côté), revisser à fond toutes les vis. Si vous ne le faites pas, les côtés peuvent ne pas se retrouver parallèles, ce qui a pour conséquence de ne plus mettre les rouleaux parallèles également, mais surtout, cela fera frotter un rouleau de façon anormal contre le métal et abîmerait la MAP. De manière générale, revisser au maximum toutes les vis pour éviter les problèmes. Et si vraiment vous voulez dévisser le côté manivelle, pour le remonter plus facilement (mais j’ai pas dit que ça évite l’énervement 😉 ), faites trois groupes rouleaux/lames (un pour chaque type de rouleau) que vous attacherez chacun avec une ficelle ou quelque chose que vous pourrez couper, pour pouvoir plus facilement aligner le tout.
Voilà, un post un peu long pour aujourd’hui, mais j’espère qu’il aura pu vous éclairer d’une façon ou d’une autre, et qu’il aura rassuré celles qui ont peur de démonter leur MAP. N’hésitez pas si vous avez une question, ou s’il faut préciser un point…
Et bonne fin de week-end à toutes (et tous) ! =)

+++
NdM

Un peu de soleil

Alors pour rester dans le ton, voici quelques photos.
Pour commencer, ma maman n’aime pas beaucoup les bijoux fantaisie, mais pour une fois, à l’occasion de la Fête des Mères, elle m’a demandé une bague fleur en fimo, si possible pas trop grosse. Ni une ni deux, voici celle que je lui ai faite :

A priori, elle lui a beaucoup plu, alors mission accomplie ;-)…
Et puis sinon, comme beaucoup de mes consoeurs en ce moment, j’ai eu envie d’essayer les perles vitrail selon la technique d’Edith Maccotta-Soffiati :

Malheureusement, après un mois, je me suis rendue compte que certaines perles étaient fissurées. Pour les faire, j’ai utilisé de la peinture vitrail Lefranc & Bourgeois et du vernis fimo-bouchon-rouge-qui-ne-se-fait-plus-car-toxique. Il semblerait donc que les deux ne vont pas ensemble. Je viens de me laisser tenter (enfin !) par le vernis glassificateur n°3 de Cléôpatre, alors je ferai un nouvel essai pour voir si j’ai raison…
Sur ce, bonne fin de week-end à tous et toutes !

+++
NdM

Se remettre en cause…

…ou comment foirer 5 fois le même pendentif.
Ben voui, j’ai toujours tendance à m’en prendre à moi plutôt qu’au reste lorsque quelque chose ne va pas. Voici le meilleur exemple.

Je voulais me faire ce pendentif, avec l’aimable autorisation de Lilli Prune, parce qu’il me plaisait énormément, et même si en temps normal je n’aime pas copier une réalisation, j’avais vraiment envie d’essayer de le faire par et pour moi-même. Je n’ai pas trop mal réussi la partie fimo-feuille d’argent-encres-et-tampons, en tout cas il me convenait tout à fait. Et puis vient le moment de mettre la résine. Je mesure les composants pour faire le mélange, et je remplis les creux. J’attends 2 jours, et là, la résine n’a pas pris et frise beaucoup à la surface. Qu’à cela ne tienne, j’ai dû rater le mélange, mais je suis persévérante, alors re-belote : je refais un pendentif, le mélange, etc… Ça ne prend toujours pas. Bon, là, un peu énervée, je recommence. J’ai fais ça 5 fois en tout, avant de finalement me dire que le problème venait peut-être de la résine et non pas de moi. Je pose la question au papa-bricoleur, et là, effectivement, il semblerait que la résine ait une date de péremption. Cela ne m’avait même pas effleuré l’esprit. La mienne n’avait même pas 2 ans, ben elle est partie direct à la poubelle. Et j’ai finalement réussi à faire ça avec une nouvelle résine :

L’idée de le monter avec un tour de cou chinois ne me plaît plus autant maintenant que le pendentif est fait, mais j’ai un autre montage en tête.
En attendant, et pour finir côté résine : la résine Gédéo que j’ai maintenant me convient mieux que la Stamperia que j’avais avant. Elle a des gobelets de mesure, est disponible en 2 quantités (300 & 700 mL), et j’ai l’impression que le résultat est meilleur. Je l’ai acheté en promo dans un magasin Cultura (sur Internet, c’est ici ).

La morale de cette histoire : si votre résine ne prend pas au bout de 3 jours, ne vous acharnez pas
et jetez-la 😉 !!

+++
NdM

Récidive

Je vous l’avais dit que je recommencerai les tubes. Nous y voilà ! Dans les tons beige et terre de sienne, encore un ensemble. J’ai mis moins de tampons décoratifs, et j’ai changé la façon d’incorporer les feuilles d’argent. Et là, je dois dire que j’aimerai bien me lancer des fleurs, parce que le résultat n’est vraiment pas mal. Jugez plutôt : Avec une perle de chaque catégorie côte à côte : Et ce qui est bien, et qui se voit sur la photo, c’est que j’ai usé de la dremel, de ces embouts-là

pour raboter, poncer et lustrer ces perles, et que le résultat se passe du coup de vernissage. Par contre, je ne vous dirai pas le temps que cela m’a pris… :-) Mais cela valait le coup, car je trouve la finition tip top, en tout cas pour le moment.
Reste le montage 😉
+++
NdM