Tout simple

Tout d’abord, un aperçu des perles que j’avais à monter, ou qu’il reste à monter…

C’est beau, c’est coloré, reste à voir ce que ça va donner une fois monté.

Et donc là, tout simple, les perles de la photo en haut à gauche :

A la base, une cane tissu écossais réalisée avec le petit extrudeur vert, mais la réduction a loupé, alors, plutôt que d’en faire de la pâte scrap, hop, on remet dans l’extrudeur, et on obtient ces perles. Elles me font penser à des planètes, pas à vous ? Enfin, je sais que le collier a été offert pour Noël, j’espère qu’il a plu à la destinataire…

Bonne fin de week-end, surtout avant de redémarrer une semaine de boulot !

+++
NdM

Série de pendentifs

Attention, aujourd’hui, long message…
Tout d’abord, mauvaise nouvelle (pour moi !) : ma Dremel m’a claqué dans les pattes Samedi après-midi, en plein milieu du polissage d’un bracelet. Heureusement dans mon malheur, elle est encore sous garantie pour un mois. Donc S.A.V. Lundi, et en réparation pour environ un mois. Ça va me sembler long !! M’enfin du coup, c’est l’occasion de tester la fiabilité des services offerts par Bosch-Dremel…
Ensuite, les réalisations de la semaine.

Ce sont les scalps de la première partie du Hidden Magic. Je les ai regroupés par couleurs, et appliqués sur un fond de pâte noire, puis découpés suivant ce que j’obtenais.
On a donc d’abord un montage classique sur Buna avec fermoir maison :

Ensuite un montage sur fil mémoire recouvert de Buna :

Puis un montage avec nœuds chinois et longueur réglable :

Et enfin, mon préféré, au départ une petite plaque, découpée pour faire deux pendentifs, que j’ai finalement monté ensemble. Je dois dire que je suis pas peu fière du montage, que j’ai mis du temps à trouver :

Les autres attendent dans la boîte à perles de trouver une idée de montage.
Au passage, résultats des tests de montage, trois petits trucs et astuces :
– j’ai dû repasser le 2ème pendentif au four après résinage. J’avais déjà essayé avec un autre pendentif dont la résine n’était pas prise : grosse erreur, ça bulle. Par contre, quand la résine est bien prise (4-5 jours pour plus de sûreté), ya aucun problème, la preuve.
– la colle dont je me sers (Super Glue-3 Control de Loctite, au passage) passe très bien au four, et je peux vous garantir que ça tient vraiment bien (meuh non vous voulez pas savoir jusqu’à quel poids je suis allée 😉 ).
– un truc que j’avais pourtant lu dans les livres de Donna Kato, mais que j’avais toujours zappé en pratique jusqu’à présent : une fois poncée, repasser la polymère au four. C’est flagrant pour le noir, qui a tendance à blanchir après ponçage ; vous le repassez au four (j’ai fait 30 mn à 110°C), et il est à nouveau tout noir tout propre nickel. C’est tout bête, mais c’est vraiment efficace.

Vous êtes toujours là ?
Bon alors pour finir, Taïga m’a décerné mon premier prix, alors je pouvais pas passer à côté. Une découverte blogesque récente, que je vous invite à aller visiter, c’est tout mimi ce qu’elle fait.


Alors à mon tour, 5 blogs :

Créa’Sof, qui fait des bijoux à tomber, encore plus beaux en vrai,
Jade, avec ses créations pleines de poésie,
Dedee, sa sorcière était renversante, le reste l’est aussi,
Remue-ménage, la pâte polymère en duo,
et enfin
Malou et Swimming Poulette, un autre duo tout aussi doué.

Voilà, je crois que là j’ai fini. Félicitations à celles qui sont arrivées jusqu’au bout.
Et la semaine prochaine je vous réserve une petite surprise.
Là je vous laisse, faut aller faire le barbecue…
Bonne soirée !!

+++
NdM

Et avec les restes…

On prend les restes de découpe du Hidden, on mélange les restes inutilisables tels quels, un petit Mica Shift, et on obtient un pendentif et deux bagues : Ch’uis contente, j’ai enfin réussi à utiliser le fil cablé de ce vieux pendentif. J’vous avais dit que j’y arriverai… =)
Moi j’avoue que j’aime bien les couleurs du pendentif, et les couleurs et la forme de la première bague. D’ailleurs je précise que les formes sont totalement dues au hasard des assemblages.

Bon et puis, faudrait que j’arrive à vider un peu ma boîte à perles, parce que là ça commence à faire beaucoup :

Des nouveautés en perspective…

Bonne semaine !

+++
NdM

Bientôt l’Eté…

Je sais pas si vous vous rappelez, mais y a eu ce pendentif. Il n’avait pas été poncé, et vernis avec ce ***** de vernis-bouchon-rouge, qui a eu la bonne idée de se mettre à peler à certains endroits. Bref, le pendentif ne me satisfaisait pas, et j’arrive pas à le ravoir, alors j’ai décidé de le refaire. Et comme j’avais des restes après, je les ai utilisés :
Et celui-là, je sais pas encore comment le monter, mais il est là :

Et l’objectif de départ ? Ben j’ai cassé deux morceaux au montage, alors il faut que je refasse une plaque d’encres craquelées, parce que du coup il m’en reste plus. Mais je crois que je vais le faire dans une autre couleur. Affaire à suivre donc…


+++
NdM

Quand faut y aller…

Ce n’est pas le tout de faire des perles, encore faut-il les monter. Voici donc quelques perles en attente de finitions et de montages.En espérant que je pourrais vous montrer les montages bientôt… 😉

Ah et puis, petite parenthèse, la vente par Internet réserve toujours quelques (petites ?) surprises. La preuve en image :
Eh oui, vous ne rêvez pas, la chaîne tient debout toute seule ! Sans commentaires !!
Sur cette parenthèse, bonne fin de semaine !

+++
NdM

Même pas peur !

Sur une idée d’Idril, pour encourager les fimoteuses débutantes dans la confection des canes, moi aussi j’ai ressorti mes premières canes.

Je n’ai plus les canes de ces perles, mais ce sont les toutes premières (sauf la marron) issues de ma première manipulation de fimo. La cane feuille (si si, c’en est une !) a un dégradé fait avec un verre rond (ben ouais, j’avais pas de M. A. P., et c’est comme ça que j’ai compris que c’était indispensable 😉 ). Les perles turquoises et violettes viennent aussi d’une cane.
Et après l’achat de la M. A. P., voilà les canes suivantes :

D’ailleurs, la réalisation de la semaine a pour origine une création faite à partir de ces premières canes :

Un pendentif bôf, et pour récupérer son tour de cou en fil câblé, j’ai voulu refaire un pendentif correct, pour faire un collier plus présentable. J’ai obtenu un pendentif qui, du coup, rendait mieux avec un tour de cou chinois :
J’arriverai bien à trouver un nouveau pendentif pour le fil câblé, ça sera pour une prochaine fois !!
Et merci à Idril pour sa bonne idée, pour ce « retour vers le passé » !
Bonne fin de semaine !

+++
NdM

Remontage

Je vous avais dit que quelque chose me chiffonnait dans ce sautoir. En faisant tout autre chose, j’y suis revenue.
En effet, je n’arrive pas à trouver des perles textiles qui me conviennent (taille, couleur, …). Du coup, en farfouillant dans mes boîtes, j’ai voulu tester une idée, et je suis arrivée à ceci :

Ce qui m’a fait ressortir le fameux sautoir pour le transformer :

Et là, je dois avouer, je suis enfin satisfaite : il me convient beaucoup mieux comme ça. Pas vous ?

Et puis, tant que j’y suis, au hasard des méandres d’Internet, j’ai rencontré quelqu’un que je souhaiterais vous présenter : il s’agit de Maryjoe. Je reconnais qu’il y a sur la toile beaucoup de polyméristes de talent, qui font des choses plus extraordinaires les unes que les autres. Il est difficile de tous les citer, la liste est vraiment trop longue. Mais là, j’avoue que j’ai eu un vrai coup de coeur, difficile à expliquer avec de simples mots, pour cette artiste qui fait des bijoux merveilleux avec de l’imagination et trois fois rien (si on peut dire ainsi 😉 ). Il n’y a pas grand chose à ajouter, filez vite sur son blog, vous verrez bien par vous-même… C’est ici, ou dans la liste des blogs à gauche.

Sur ce, je vous souhaite un bon soleil !

+++
NdM

Un peu de soleil

Alors pour rester dans le ton, voici quelques photos.
Pour commencer, ma maman n’aime pas beaucoup les bijoux fantaisie, mais pour une fois, à l’occasion de la Fête des Mères, elle m’a demandé une bague fleur en fimo, si possible pas trop grosse. Ni une ni deux, voici celle que je lui ai faite :

A priori, elle lui a beaucoup plu, alors mission accomplie ;-)…
Et puis sinon, comme beaucoup de mes consoeurs en ce moment, j’ai eu envie d’essayer les perles vitrail selon la technique d’Edith Maccotta-Soffiati :

Malheureusement, après un mois, je me suis rendue compte que certaines perles étaient fissurées. Pour les faire, j’ai utilisé de la peinture vitrail Lefranc & Bourgeois et du vernis fimo-bouchon-rouge-qui-ne-se-fait-plus-car-toxique. Il semblerait donc que les deux ne vont pas ensemble. Je viens de me laisser tenter (enfin !) par le vernis glassificateur n°3 de Cléôpatre, alors je ferai un nouvel essai pour voir si j’ai raison…
Sur ce, bonne fin de week-end à tous et toutes !

+++
NdM

Se remettre en cause…

…ou comment foirer 5 fois le même pendentif.
Ben voui, j’ai toujours tendance à m’en prendre à moi plutôt qu’au reste lorsque quelque chose ne va pas. Voici le meilleur exemple.

Je voulais me faire ce pendentif, avec l’aimable autorisation de Lilli Prune, parce qu’il me plaisait énormément, et même si en temps normal je n’aime pas copier une réalisation, j’avais vraiment envie d’essayer de le faire par et pour moi-même. Je n’ai pas trop mal réussi la partie fimo-feuille d’argent-encres-et-tampons, en tout cas il me convenait tout à fait. Et puis vient le moment de mettre la résine. Je mesure les composants pour faire le mélange, et je remplis les creux. J’attends 2 jours, et là, la résine n’a pas pris et frise beaucoup à la surface. Qu’à cela ne tienne, j’ai dû rater le mélange, mais je suis persévérante, alors re-belote : je refais un pendentif, le mélange, etc… Ça ne prend toujours pas. Bon, là, un peu énervée, je recommence. J’ai fais ça 5 fois en tout, avant de finalement me dire que le problème venait peut-être de la résine et non pas de moi. Je pose la question au papa-bricoleur, et là, effectivement, il semblerait que la résine ait une date de péremption. Cela ne m’avait même pas effleuré l’esprit. La mienne n’avait même pas 2 ans, ben elle est partie direct à la poubelle. Et j’ai finalement réussi à faire ça avec une nouvelle résine :

L’idée de le monter avec un tour de cou chinois ne me plaît plus autant maintenant que le pendentif est fait, mais j’ai un autre montage en tête.
En attendant, et pour finir côté résine : la résine Gédéo que j’ai maintenant me convient mieux que la Stamperia que j’avais avant. Elle a des gobelets de mesure, est disponible en 2 quantités (300 & 700 mL), et j’ai l’impression que le résultat est meilleur. Je l’ai acheté en promo dans un magasin Cultura (sur Internet, c’est ici ).

La morale de cette histoire : si votre résine ne prend pas au bout de 3 jours, ne vous acharnez pas
et jetez-la 😉 !!

+++
NdM

Le Monde de Némo

Je vous ai dit ici que j’avais envie de Mokume Gane bleu.
‘Tite pause « leçon du jour »;-). Le Mokume Gane a été créé au cours du XVIIème siècle au Japon, lorsque le déclin de l’industrie du katana força les artisans à créer de nouvelles décorations pour les manches de ce sabre japonais. La traduction donne ceci : Moku=bois, Me=oeil et Gane=métal. Les effets de couches stratifiées du métal sont obtenus par le forgeron en travaillant à la chaleur des superpositions de feuilles de métaux tels que l’or, l’argent, ou le cuivre. En pâte polymère, il existe différentes façon d’obtenir un Mokume Gane, en fonction des pâtes et du matériel utilisés, et de la façon de s’en servir.
Revenons maintenant à nos moutons (ou à nos poissons 😉 ). Avec un fond bleu et les canes du même thème, voici les perles obtenues :

Le montage au prochain numéro, mais vous pouvez déjà laisser votre avis…

+++
NdM